Une histoire qui fait vibrer!

Le 9 avril 2018, dans le cadre de son 30e anniversaire, la Maison de la Famille Vaudreuil-Soulanges lance la campagne Une histoire qui fait vibrer. Par le partage de témoignages touchants, l’objectif est d’inviter la population à s’unir pour faire une différence dans la vie des familles de la région.

Le témoignage de Marie-Belle Ouellet

 

Le témoignage d’Élise Boyer

 

Ma sœur Sophie et moi, nous avons grandi à Vaudreuil, plus précisément au 15, rue Louise-Josephte, ou plutôt au 15, Saint-Joseph, comme on disait avant la fusion. Toutes les deux, nous avons fait mille fois le chemin jusqu’à l’école St-Michel ou Ste-Madeleine, en chassant les papillons dans les champs derrière la « caisse pop » et en s’aventurant jusqu’au quai du Parc Sainte-Marguerite.

Nous voilà plusieurs années plus tard, au printemps 2018. La MFVS cherche une nouvelle maison et notre maison cherche une nouvelle famille.

De mai à octobre 2018, un projet prenait forme : ouvrir les portes de cette maison du Vieux-Vaudreuil aux familles de la communauté, en tant que nouveau point de service de la MFVS. En décembre 2018, nous passions finalement chez notre notaire, pour sceller ce dessein merveilleux.

Avec ce projet, cette maison n’aura pas trouvé qu’une famille : elle sera devenue celle de TOUTES les familles. Et celle d’une communauté.

Cette vocation est à l’image de celui qui l’a construite. Je parle ici bien sûr de notre père, Réjean Boyer. Toute sa vie, notre père se sera investi sans compter pour la communauté. Comme journaliste, comme professeur, comme directeur d’école, comme maire, et tout autant comme voisin, comme bénévole, comme citoyen.

À table en famille 2019 : Au-delà de l’événement familial.

Toutes les maisons ont quelque chose de spécial. Celle du 15, Louise-Josephte ne fait pas exception. Sa construction est une histoire de famille. Mais, surtout, cette maison a dans son histoire toutes sortes de lien avec la cuisine et la table :

    • Elle est construite sur le site d’une ancienne boulangerie.
    • Son terrain a rapidement accueilli un grand potager.
    • Elle comporte une chambre froide pour conserver tout l’hiver les légumes du jardin et les conserves maison.
    • Et au cœur de la maison, on retrouve évidemment la cuisine et la salle à manger.

L’alimentation est un point d’ancrage pour les familles. En fait, pour une famille, manger ensemble a toute sorte de bienfaits. Les familles qui mangent ensemble mangent mieux. Elles consomment plus de fruits et légumes et moins de boissons sucrées et d’aliments prêts à manger. Mais, les bienfaits des repas en famille vont au-delà de l’assiette :

    • ils favorisent une meilleure cohésion familiale et de meilleures relations entre les membres de la famille;
    • ils renforcent le sentiment d’appartenance et les valeurs familiales;
    • Ils diminuent le stress et les tensions.

Et ça, c’est tellement cohérent avec la mission d’une maison de la famille !

C’est ainsi qu’au nom de ma famille, je souhaite que, pour longtemps, le 15, rue Louise-Josephte :

    • rassemble autour de sa table des familles, des familles de la région et de toute provenance;
    • qu’il accueille des futures mamans autour d’un café;
    • qu’il puisse être témoin d’enfants qui feront revivre le potager;
    • et qu’il soit un point d’ancrage pour des tout-petits en appétit pour la vie.

 

Élise Boyer
Fille de Réjean Boyer

Une histoire qui fait vibrer – Élise Boyer (PDF)


 

 

Vous souhaitez faire une différence dans la vie des familles de la région?